Fermeture du site Telecom-infoconso.fr

Chers visiteurs,

Les pages de votre site "Telecom-infoconso" ne sont plus mises à jour, elles sont en cours de transfert sur le site arcep.fr.

"Telecom-infoconso" ne sera plus accessible à partir du 31 décembre 2019.

Pourquoi migrer son contenu sur le site de l’Arcep ? Pour vous offrir le meilleur des nouveaux usages, avec la volonté d’être toujours plus pédagogue. Pour donner au contenu de "Telecom-infoconso" une plus grande visibilité sur le web.

Désormais, retrouvez tous nos conseils sur le site arcep.fr où deux rubriques sont particulièrement dédiées aux utilisateurs : Nos sujets et Démarches et services.

Merci par avance de votre fidélité !

L’Arcep

Vous êtes ici : Accueil
Warning: Use of undefined constant cat_ID - assumed 'cat_ID' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/31/d441379992/htdocs/wp-content/themes/telecom-infoconso-theme/single-glossary.php on line 37
| Glossaire | Bitstream

Bitstream

Pour me fournir l’ADSL, les opérateurs alternatifs à France Telecom, l’opérateur historique, peuvent, entre autres solutions, avoir recours au « bitstream ».
Il s’agit des offres de gros auxquelles les opérateurs « alternatifs » peuvent recourir pour proposer ensuite des offres de détail aux particuliers et aux entreprises qui sont situés dans des zones où ils n’ont pas eux-mêmes installé d’équipements haut débit (zones non dégroupées par eux).
Les opérateurs alternatifs peuvent ainsi acquérir des accès de gros de type « bitstream » auprès de l’opérateur historique France Télécom, voire auprès d’un opérateur alternatif dans les zones où celui-ci est présent au titre du dégroupage.
De manière générale, des services bas débit et haut débit peuvent cohabiter sur une même paire de cuivre (voir ADSL) : dans le cas des offres bitstream, on distingue les offres d’ADSL nu (location de l’ensemble des fréquences de la paire de cuivre) et le bitstream dit « historique » (location des seules fréquences hautes de la paire de cuivre).
Dans ce second cas, un service de téléphonie commutée continue à être fourni au consommateur sur les fréquences basses soit par France Télécom soit par un opérateur proposant au client un abonnement au réseau téléphonique commuté sur la base de l’offre de vente en gros de l’abonnement (dite « VGA ») de France Télécom.
En « bitstream historique », j’ai donc pu souscrire à un abonnement téléphonique classique « RTC » auprès d’un opérateur différent de mon fournisseur d’accès à Internet. Je reçois a priori deux factures distinctes : l’une pour mon service téléphonique commuté et l’autre pour abonnement ADSL. (Dans les cas où mon opérateur de téléphonie classique « RTC » est le même que mon fournisseur d’accès à Internet, je peux ne recevoir qu’une seule facture).
En ADSL nu en revanche, je m’abonne aux services d’un fournisseur d’accès à Internet sans avoir la contrainte de conserver ou d’ouvrir une ligne téléphonique auprès de l’opérateur historique. C’est l’opérateur dont j’ai retenu l’offre qui s’occupe de tout. Pour ma connexion à Internet haut débit, ainsi que mes éventuels autres services (téléphonie en voix sur large bande, etc.), je n’ai donc qu’une seule facture qui provient de l’opérateur que j’ai choisi.